Flash Islam N°28

HADITH, PAROLES ET TRADITIONS DU PROPHETE MOUHAMMAD 

 

«Lorsqu’on vous appelle à la Prière, satan, tournant le dos, lâche un pet, afin de ne pas entendre cet appel» (Boukhâri) (Ce genre de considérations scatologiques ne doit pas nous surprendre : on les trouve bien dans la Divine Comédie de Dante (inf. 21-139))

                                                                                                

DOU’A LORSQUE NOTRE VEHICULE EST DEFAILLANT

 

 

ِبسْمِ اللهَ

Bismillah

«Au nom d’Allah» (Abou Daoud).

 

 

NOMS MUSULMANS :     

 

                                                       FILLES :--- Jouhaïna: Obscurité de la fin de la nuit, jeune fille.

                                                             --- Zaïda : accroissement, abondance.

                                                             --- Nâdiya : généreuse, large dans ses dons, qui appelle.

 

                                                GARCONS :       --- Naoufal: don, jeune homme très beau.

                                                                       --- Hichâm: générosité.

                                                                       --- Hadiyyatoullah: le don de Dieu.

 

UN SOURIRE :

 

Un adepte d’une mosquée  écrit une lettre à l'éditeur d'un journal et se plaint que c’est inutile d'aller à la mosquée.

 « Je fréquente la mosquée depuis 30 ans maintenant, » écrit-il, « et j'ai entendu quelque chose comme 3.000 discours.

Mais en ce qui me concerne, je ne peux me rappeler un seul d'entre eux.

Ainsi, je pense que je perds mon temps et les imams gaspillent le leur en faisant des discours pour tout le monde. »

Cette lettre entraîna une vraie polémique dans la rubrique : « lettres à l'éditeur », au grand plaisir du rédacteur. Elle dura des semaines jusqu'à ce que quelqu'un écrive ce message :

« Je suis marié depuis 30 ans maintenant. Durant cette période mon épouse a fait cuire environ 32.000 repas. Mais en ce qui me concerne, je ne peux pas me rappeler du menu d’un seul de ces repas. Mais je sais ceci : Ils m'ont tous nourri et m'ont donné la force requise pour travailler.

Si mon épouse ne m'avait pas donné ces repas, je serais physiquement mort aujourd'hui. De même, si je n'étais pas allé à la mosquée pour mon alimentation, je serais aujourd'hui spirituellement mort ! »

 

POEME :

 

Ton cœur tremble à l’idée de la mort,

Tu blêmis d’épouvante à cause d’elle !

Prends conscience de toi-même ; deviens plus mûr :

De la sorte, tu ne mourras pas après la mort.

 

SUIVRE LE COURANT :

 

Une histoire raconte qu’un vieil homme est tombé accidentellement dans les rapides d’un fleuve menant à une chute d'eau haute et dangereuse. Les témoins de la scène craignaient pour sa vie. Mais, miraculeusement, il sortit vivant et indemne en aval des chutes. Les gens lui ont demandé comment il est parvenu à survivre. « Je me suis fondu dans le courant, je n’ai pas essayé de forcer le courant. Sans penser, je me suis permis d'être emporté par lui. Plongeant dans le remous, je suis sorti avec le remous. C'est comme cela que j'ai survécu. »

 

Les réactions des gens à cette histoire :

 

« Vous devez vous adapter à la vie et vous habituer à traiter vos problèmes quand elles viennent. Vous devez apprendre à coopérer. »

 

« Nous devons nous adapter à la nature. La nature ne peut pas changer pour nous. Si vous essayez de combattre les forces naturelles, elles vous surmonteront. Puisque nous sommes faits principalement d'eau, il est facile de devenir une partie d’elle. »

 

« Puisque la nature est tellement plus puissante que nous, nous devons faire un avec elle afin de survivre. »

 

« Les humains ne sont pas les conquérants tout-puissants qu'ils le pensent. Nous pouvons apprendre beaucoup de la nature. La nature est merveilleuse et n’est pas supposée nuire. Ce sont les humains qui sont nocifs. »

 

« Travaillez avec ce que la vie vous donne et vous survivrez. »

 

« Mettez votre vie dans les mains d'Allah et vous serez BIEN. »

 

« Bien que vous ne pouvez pas pouvoir commander votre destin, vous avez toujours la capacité de penser et raisonner à votre situation. Ceci vous aidera à vous en sortir. »

 

NOS CROYANCES FONDAMENTALES :

 

Il dépend de la volonté d’Allah et de la liberté d’Allah e punir pour une faute vénielle ou de pardonner pour une faute grave et de ne pas châtier. ( Behesti Zewar)

ImprimerE-mail

Articles en relation

Ile de la Réunion - France

الخميس 25 ربيع الأوّل 1439
jeudi Rabbi al-Thanni 25 1439
jeudi décembre 14 2017
Fajr 04:05
Lever du Soleil 05:30
Zohr 12:13
Asr 16:51
Maghrib 18:55
Ishaa 20:15

Dernières vidéos