Comment passer le mois de Ramadhan ?

Le mois de Ramadhân est la saison de pluie des bénédictions divines. C'est un mois de purification. Il est destiné à une    « rénovation » annuelle des qualités spirituelles. C'est une occasion en or pour tout musulman de raffermir sa foi, de purifier son cœur et son âme, et d'enlever tous les effets néfastes des péchés qu'il a commis. Ce mois invite le musulman à réduire ses autres occupations mondaines et à augmenter ses actes d'adoration. Chaque personne devrait faire son emploi du temps, à l'avance, pour ce mois, afin de passer un maximum de temps en adoration.

 Voici une liste rapide de ce qui devrait être fait avec soin durant le Ramadhân :

Accomplir toutes les salah obligatoire avec Djamâ'ah (en congrégation) à la Mosquée.

Se réveiller un peu plus tôt que l'heure du souhour et de faire la salah de Tahajjoud.

Augmenter les salah nafls (surérogatoires)

Faire la récitation du Qour'âne. Il n'y a pas de limite spécifique mais chacun devrait réciter autant qu'il peut.

Faire le Dhikr d'Allah . Il peut être fait tout au long de la journée, au travail, dans les moments libres, en marchant ou même allongé sur le lit.

Prières et supplications : il n'y a pas de prière imposée. Une personne peut prier pour tout ce dont elle a besoin dans ce monde et dans l'autre. Cependant, les invocations du Prophète Sallallahou 'alayhi wa sallam sont si complètes qu'elles englobent tout ce dont le musulman peut avoir besoin durant sa vie et après sa mort. Il est par conséquent, plus recommandé de faire des invocations avec les mots enseignés par le Prophète Sallallahou 'alayhi wa sallam même si elles sont dites dans notre langue.

Sadaqah (aumône) : Outre le paiement de la Zakâte qui est obligatoire, on devrait aussi donner l'aumône facultative durant le Ramadhân, selon ses moyens. Il est rapporté dans un hadith authentique que le Prophète  Sallallahou 'alayhi wa sallam faisait particulièrement attention à prendre soin des pauvres et à les aider financièrement pendant le mois de Ramadhân. Le musulman devrait donc donner autant d'argent qu'il peut se permettre en Sadaqah.

 Ce qui devrait être évité pendant le Ramadhân

Toute action coupable devrait être évitée pendant le mois de Ramadhân. Bien que les péchés soient totalement interdits par la Shariah, que ce soit pendant le Ramadhân ou à n'importe quel autre moment, leur interdiction devient plus stricte durant ce mois. Il est évident que le musulman s'abstient de certaines choses permises comme manger et boire pendant le jeûne. Mais s'il continue à  commettre des péchés pendant le Ramadhân, ce sera une moquerie d'éviter les choses licites (en temps normal) et, en même temps, commettre des actions condamnées par la Shariah. Ainsi, s'abstenir des péchés devient plus que nécessaire dans ce mois. 

 Les actions suivantes devraient être évitées totalement :

Mentir.

Ghibah ou médisance - dire du mal de quelqu'un en son absence.

Se quereller. Le Prophète a particulièrement interdit les disputes lorsqu'on se trouve en état de jeûne. Il nous a enseigné que si quelqu'un nous cherche querelle pendant le mois de Ramadhân, nous devrions lui dire que nous jeûnons, et que par conséquent, nous ne sommes pas prêts à nous laisser aller à la dispute. 

Manger des choses interdites.   Obtenir de l'argent de manière illicite.

Eviter toute action qui blesserait une personne. 

Accabler nos serviteurs ou employés de travaux pénibles au-delà de leur capacité, sans leur donner les facilités pour les exécuter.                                                                 

ImprimerE-mail

Ile de la Réunion - France

الإثنين 28 ذو القعدة 1438
lundi Dhul-Qadah 28 1438
lundi août 21 2017
Fajr 05:22
Lever du Soleil 06:37
Zohr 12:21
Asr 16:29
Maghrib 18:06
Ishaa 19:16

Dernières vidéos